Le nourrissement des abeilles

Le nourrissement des abeilles

A l’état naturel une colonie bien équilibrée est une colonie qui dispose d'un nombre suffisant de butineuses, d'ouvrières, de nourricières et de mâles. Pendant toute la période de la miellée, elles se suffisent à elles-mêmes, le surplus de production sera stocké d'abord dans le haut des rayons et en rayons complets, en prévision de l’hiver.

Une colonie consomme entre 50 et 120 kg de miel en moyenne chaque année.

Le complément de nourriture :

En apiculture moderne, il s’avère parfois qu’après des récoltes successives, une mauvaise année, ou une présence importante de miel à base de miellat (ex : miel de sapin) difficilement digestible par les abeilles, qu’il faille compléter en juillet, août et septembre les réserves pour l’hiver.

En effet le miel à base de miellat provoque des diarrhées chez l'abeille qui peut entraîner une forte mortalité au cours de l'hiver.

C'est quoi une ruche ? :

La ruche se compose d'un corps (appartement) et d'une hausse (grenier). Les abeilles ne montent pas au grenier en hiver. De toute manière, le grenier est vide car le contenu correspond au miel prélevé par l’apiculteur. Les hausses sont déposées et remisées en hiver.

Une colonie d’abeilles (en ruche 10 cadres) doit disposer d’environ 14 kg de nourriture non cristallisée pour passer un hiver, soit environ 3 à 4 cadres pleins, dans le corps de ruche.

Le nourrissement chez Trèfle Vert :

Pour un apiculteur ayant une approche durable et respectueuse de ses colonies, il est important de nourrir avec un sirop de qualité (à base de fructose et de glucose). 

Les deux produits que Trèfle Vert vous propose sont :

Ces produits présentent des qualités proches d’un nectar, alors que les sirops à base de maltose (amidon de maïs ou autres) sont des aliments plus industrialisés et ont parfois tendance à la cristallisation. La cristallisation s'apparente à un marteau piqueur pour l'abeille qui finira par mourir de disette.

Pour info, une abeille effectue son vol de propreté à partir de 8°C, elle trouve du pollen à partir 12/14°C (floraison des saules/noisetiers), du nectar à partir de 18°C. En hiver, par – 15°C, la vie des abeilles est donc difficile. 

Le conseil Trèfle Vert :

Le nourrissement se fait hors période de miellée bien sûr, à partir du 14 juillet une surveillance stricte des réserves est absolument nécessaire.

L’idéal étant d’apporter en sirop, de 8 à 10 kg en juillet puis 6-8 kg le 15 août et pour finir 4 kg vers le 15 septembre (hors période de miellée).

Foerderer Olivier.